Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

Quand on décide d’équiper son habitation d’un système de sécurité, il faut tout d’abord réfléchir aux besoins spécifiques de sa maison selon sa superficie et le nombre de ses ouvertures, afin d’opter pour son type de système de sécurité idéal. Une alarme téléphonique contient, par exemple, un transmetteur.

Le rôle de ce dernier est essentiel puisqu’il permet de transmettre l’information aux personnes concernées lors d’une éventuelle intrusion par exemple. Une alarme anti-intrusion peut être équipée d’un transmetteur. Celui-ci permettra de prévenir le propriétaire ou le locataire de la tentative de cambriolage dès le déclenchement de l’alarme. La personne est ainsi prévenue par téléphone. Deux possibilités existent : soit le transmetteur téléphonique fait partie de la centrale d’alarme elle-même, soit il est rattaché à celle-ci par un fil.

Mode de fonctionnement du transmetteur

Le mode de fonctionnement du transmetteur téléphonique dépend de l’existence ou non d’une ligne téléphonique, qu’elle soit fixe ou ADSL. Le type de transmetteur varie selon ces deux configurations. Si une ligne de téléphone fixe existe auparavant, le transmetteur fonctionnera via un réseau RTC (Réseau Téléphonique Commuté). Tandis que si une ligne ADSL existe auparavant, le transmetteur fonctionnera via l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line, soit une ligne d’abonné numérique à débit asymétrique).

Si une ligne téléphonique est préexistante, les appels passés via le transmetteur seront donc décomptés dessus, et ce quel que soit le type de ligne (fixe ou ADSL). Dans ce cas-là, le prix de la mise en place du transmetteur est estimé entre 100 et 500 € à peu près.

Par contre, si la création d’une ligne téléphonique dédiée à l’utilisation du transmetteur de l’alarme GSM est requise pour sa mise en marche, il faudra investir entre 300 et 1 000 € en moyenne. En effet, la création d’une ligne spécifique est plus onéreuse. Elle inclut l’achat d’une carte SIM, la souscription à une ligne téléphonique et l’existence d’une antenne reliée au transmetteur en question.

Une alarme téléphonique permet, via son transmetteur, soit d’envoyer un SMS au particulier, soit de passer un appel automatique, afin de le prévenir d’une tentative d’intrusion à son domicile. Un avantage non négligeable : le système d’alarme peut être désactivé ou activé à distance par le particulier, à partir d’un téléphone fixe ou d’un téléphone portable, à sa convenance. Le client choisit parfois de s’équiper d’un élément supplémentaire : un interphone par exemple.

L’intérêt d’un interphone est de pouvoir écouter les sons environnants à l’intérieur de son domicile. S’il s’agit d’une personne connue, on pourra alors désactiver l’alarme à distance, sans se rendre en urgence à son domicile. Le prix d’un interphone est en moyenne de 40 €. On peut tout autant décider d’ajouter à son alarme un système en télésurveillance ou de vidéosurveillance, selon le budget dont on dispose. Le transmetteur sera alors relié à une entreprise privée de télésurveillance, qui pourra elle-même envoyer des agents de sécurité sur les lieux.

Devis système de sécurité

Il ne faut pas hésiter à demander un devis à un professionnel avant de se lancer dans l’achat d’un système de sécurité. Plusieurs aides sont possibles. En effet, l’État encourageant les particuliers à se doter de ce genre d’équipement, une subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) pourra entrer en ligne de compte dans l’établissement de son budget, après étude du projet de sécurisation.

Si on fait appel à un professionnel, une TVA à taux réduit de 5,5 % au lieu de 19,6 %, pourra être appliquée sur le prix du matériel et sur le coût de son installation. De manière générale, on peut dire que faire appel à un professionnel est plus sûr car ce dernier permet de garantir la mise en marche effective du système installé.


Demandez vos devis Alarme gratuits en 1 minute !

Share.