Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr
Depuis le 8 mars 2015, toutes les habitations doivent être équipées d’au moins un détecteur de fumée ou détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF). La loi Morange a pour objectif de diminuer le nombre d’accidents domestiques. Grâce à ce dispositif, le nombre de victimes devrait diminuer de 50%.

Attention aux produits contrefaits, qui risquent de ne pas être aux normes de sécurité: un détecteur de fumée (DAFF), doit être certifié à la norme NF EN 14604. Le principe du détecteur de fumée ?  Prévenir par un signal sonore les habitants d’un logement qu’il y a un  dégagement de fumée, donc un risque d’incendie. Les habiatants ont le temps d’évacuer les lieux avant la propagation d’un feu éventuel.

Où installer son détecteur de fumée ?

Le détecteur de fumée doit être installé de préférence au plafond, et le plus loin possible d’une salle de bains, d’une cuisine ou du coin fumeur. Il est recommandé de l’installer dans le couloir menant aux chambres par exemple. Pour une sécurité maximale, il est conseillé de prévoir un détecteur de fumée pour 70 m2 de surface. Afin d’anticiper les obligations domestiques qui seront liées à la loi Morange, Signal Incendie met déjà à la disposition des particuliers via le site online de sa société plusieurs formules comprenant toute un détecteur de fumée labellisé NF DAAF 292. Chaque détecteur bénéficie non seulement d’une garantie de 6 ans mais aussi d’une attestation d’acquisition destinée à être remise à la compagnie d’assurance de son acheteur.

Contrat d’assurance

Il est fortement conseillé d’informer votre assurance et de lui fournir une attestation d’installation de détecteur de fumée. Certaines compagnies d’assurance pourraient ne pas verser d’indemnités dans le cas de sinistres dont vous êtes à l’origine.  

Simplifiez-vous la vie et garantissez votre sécurité de manière optimum en demandant un devis gratuit.
Share.