Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

Face aux cambriolages de nuit, adoptez les bons réflexes ! Suivez nos quelques conseils pour dormir sur vos deux oreilles.

Les cambriolages de nuit sont nombreux. Ils touchent tout type d’habitation, aussi bien en zone urbaine que rurale. Alarmes, systèmes de détection ou encore sécurisation des ouvertures : plusieurs solutions existent pour vous protéger efficacement des voleurs pendant votre sommeil. Contre les cambriolages de nuit, optez pour les bons réflexes sécurité !

Cambriolages de nuit : tout le monde est concerné !

Les chiffres sont alarmants : 400.000 cambriolages surviennent en moyenne chaque année. Depuis 2008, les effractions ont doublé, aussi bien en zone urbaine qu’en zone rurale. Une activité lucrative pour les voleurs, qui s’y adonnent désormais à plein temps.

50% des cambriolages concernent des résidences principales

En France, environ 20% des cambriolages surviennent en pleine nuit quand l’obscurité permet aux voleurs d’être repérés moins facilement. Et même si 80% des intrusions ont lieu en ville, les zones les plus isolées sont aussi victimes du phénomène. Personne n’est à l’abri !

À l’heure où un cambriolage se produit en moyenne toutes les 2 minutes, protéger sa maison des voleurs est devenu une priorité pour de nombreux français. Et pour vous ?

À noter : 50% des cambriolages concernent des résidences principales, 40% des locaux professionnels et 6% des résidences secondaires.

Le cambriolage, source de traumatisme pour les victimes

Les personnes ayant subi un cambriolage doivent se résoudre à la perte d’objets qui leur sont chers. Car seuls 13% des cambriolages sont élucidés et 75% des objets ne sont jamais retrouvés. Mais au delà de l’aspect purement matériel, vivre un cambriolage reste une expérience traumatisante.

Pour éviter les vols, adoptons les bons réflexes

L’intrusion d’un inconnu dans la vie privée est un choc. La psychologue Rahel Bachem, auteure du guide « Puis-je encore me sentir chez moi? », explique qu’environ 3% des victimes de cambriolages subissent un trouble proche du stress post-traumatique. Prises dans une spirale de pensées négatives, les victimes ont des difficultés à s’endormir ou à se concentrer. Et elles ont peur au moindre bruit suspect.

Après coup, les victimes de cambriolages peuvent être en proie à des réactions parfois étonnantes. Elles décident subitement de réaménager entièrement leur intérieur ou de changer toute la décoration. Dans certains cas, cette situation se solde même par un déménagement…

Seule solution pour éviter de vivre cette expérience traumatisante : l’anticiper. Et adopter quelques bons réflexes, c’est d’ores et déjà se prémunir d’une éventuelle intrusion.

Alarmes, détection : vos remparts contre les cambriolages de nuit

La dissuasion reste la meilleure arme contre les voleurs. Car la sonnerie d’une alarme fait fuir immédiatement près de 95% d’entre eux. Une raison suffisante pour s’équiper au plus vite d’un système de détection !

Différents dispositifs sont disponibles sur le marché. Ainsi, de petites alarmes autonomes protégeant une seule pièce sont munies d’un détecteur de mouvement ou d’ouverture. Une alternative économique, disponible à partir d’une vingtaine d’euros.

D’autres dispositifs d’alarme plus perfectionnés détectent mouvements, ouverture et bris de glace. Ces systèmes sont capables d’envoyer des alertes sur un ou plusieurs téléphones, ordinateurs ou tablettes. Préférez les alarmes certifiées NF et A2P qui vous garantissent un degré de sécurité optimum.

Les détecteurs de présence sont sûrs, simples. Et pas chers.

Sachez que votre système d’alarme peut être couplé à la télésurveillance. Lorsque la présence d’un intrus est détectée, une alerte est transmise à la centrale. Des opérateurs s’assurent qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte. Sans réponse du propriétaire ou en cas de bruits suspects, la procédure est lancée. Un ou plusieurs contacts sont immédiatement appelés et un agent de sécurité peut être mandaté.

Renseignez-vous ! Certaines assurances ou banques proposent des packs sécurité spécifiquement adaptés pour lutter contre les cambriolages. Ils comprennent la mise à disposition du matériel, la liaison nuit et jour avec un centre de veille et le recours à des agents de sécurité. Des contrats tout compris à étudier !

À noter : vous pouvez aussi investir dans de simples détecteurs de présence. Leur principe : flasher toute personne se trouvant dans un espace défini. Par exemple, sur l’allée menant à la porte d’entrée. Une installation économique mais toutefois capable de gêner et dissuader les voleurs !

Sécuriser sa maison : quels équipements anti-cambriolages adopter ?

La porte d’entrée

Pour éviter les cambriolages, de jour comme de nuit, renforcez les menuiseries de votre habitation ! En commençant par la porte d’entrée, fracturée par les voleurs dans 54% de cas.

L’un des meilleurs réflexes est donc d’opter pour un bloc porte certifié. Un équipement qui offre une résistance maximale aux tentatives d’effraction. Idéalement, ce bloc porte doit comporter un encadrement scellé dans la maçonnerie et un ouvrant à l’épaisseur supérieure à 40 mm.

Pour plus de sécurité, certains modèles comportent des équipements supplémentaires :

  • Les paumelles tridimensionnelles, contre les risques de relèvement, soulèvement, enfoncement ou forçage ;
  • Des plaques, côté intérieur, qui évitent tout espace entre le bâti et la porte ;
  • Les serrures certifiées A2P, entre 1 et 3 étoiles, en fonction du temps de résistance à l’effraction.

Les fenêtres

Si la porte d’entrée reste le point le plus vulnérable des habitations, les fenêtres, baies vitrées et fenêtres de toit sont également très prisées des cambrioleurs. Car elles sont très faciles à forcer !

Prenez les devants : équipez vos fenêtres, baies et velux de verrou. Pour vos volets, pensez aussi aux barres de sécurité. Solution plus radicale, vous pouvez aussi installer des vitrages anti-effraction, résistant à un maximum de coups de hache ou de masse.

La porte de garage

Veillez aussi à sécuriser vos portes de garage, c’est un grand classique des cambriolages de nuit. Optez pour des serrures anti-soulèvement.

N’oubliez pas : de multiples protections valent mieux qu’une !

Cambriolages de nuit : 6 bons réflexes sécurité

Même avec le système d’alarme ou de dissuasion le plus perfectionné du marché, les cambrioleurs peuvent toujours trouver le moyen de s’introduire chez vous.

Alors, gardez à l’esprit les bons réflexes :

  1. Nuit et jour, contrôlez bien que votre porte d’entrée est fermée à clé. En cas de cambriolage, lorsqu’elle est ouverte, les assurances refusent généralement de dédommager les victimes. Raison de plus pour rester vigilant !
  2. Évitez de placer clés, objets précieux, bijoux ou sacs à main à proximité de la porte d’entrée ou d’une fenêtre. Car pour aller vite, les cambrioleurs se tournent toujours vers les objets à portée de main.
  3. Attention aux cartons de nouveaux équipements. Télévision, ordinateur, hi-fi… ne déposez jamais les emballages devant chez vous, sous peine de tenter les voleurs !
  4. En été, si vous dormez la fenêtre ouverte, pensez à mettre une chaise ou une table en appui pour bloquer les voleurs ou être alerté à grands fracas
  5. Investissez dans un coffre fort, c’est parmi les meilleurs des réflexes pour protéger ses objets de valeur. Un coffre mural, un coffre à la banque ou même une cachette nécessitant une fouille très minutieuse. Attention, sous le matelas ou au fond du placard, les objets restent trop faciles à trouver pour des cambrioleurs aguerris !
  6. Évitez de porter des bouchons d’oreille, ou de prendre des somnifères. Faites en sorte de pouvoir déceler les bruits suspects durant la nuit.

Vous hésitez entre plusieurs systèmes d’alarmes ? Vous souhaitez faire poser vos dispositifs de sécurité ? Contactez dès à présent les professionnels Quotatis !

Une question ? Quotatis vous répond sur le champ, via notre chat en ligne.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez tous nos articles.

Share.