Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

 

La sécurité de votre logement est primordiale. D’où la nécessité de s’équiper d’une alarme afin de prévenir un maximum de risques. Mais bien souvent, le prix de la sécurité se traduit, en caisse, par le prix d’une alarme . Et ça peut coûter cher ! Alors de quelles aides dispose-t-on pour faire baisser le prix de l’alarme ?

Prix alarme : quelles aides pour votre sécurité ?

Aujourd’hui, avec l’évolution des techniques et des technologies de l’information, il est possible de se prémunir contre un maximum de risques (cambriolage…), et d’éviter de nombreux accidents domestiques (noyade, inondation, incendie…). Les équipements sont à la pointe de la technologie et répondent à des normes très strictes. Pourtant cette révolution technologique en matière d’alarme ne s’est pas accompagnée d’une hausse exponentielle des prix des alarmes puisqu’elles sont aujourd’hui, moins coûteuses qu’hier : les prix d’alarmes se sont globalement démocratisés, mais surtout, l’acquisition et l’installation d’une alarme sont aidés par les pouvoirs publics.

1- Prix alarme : la subvention de l’ANAH

L’ANAH, pour Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, est un établissement public qui a reçu pour mission de mettre en œuvre la politique nationale de développement, de réhabilitation et d’amélioration du parc de logements privés existants. Dans ce cadre, l’ANAH subventionne la réhabilitation et l’amélioration des résidences principales de plus de 15 ans selon des critères strictes tenant notamment au propriétaire et aux travaux projetés

Une liste précise des travaux subventionnables est disponible sur le site de l’ANAH, et parmi eux figurent « Travaux d’aménagement et d’équipement relatifs à la sécurité des biens et des personnes », notion qui renvoie à des « travaux d’aménagement et d’équipement destinés au renforcement de la sécurité des personnes » tels que l’installation d’un système d’alarme.

Si vous remplissez les conditions posées, la subvention est subordonnée à une étude attentive de votre projet dans ses différents aspects : social, technique et montage financier (plus d’informations sur www.anah.fr)

2- Prix alarme : une TVA à taux réduit de 5,5%

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) est normalement fixé à 19,06% pour l’achat d’une centrale d’alarme quelle qu’elle soit, et peu important le système de sécurité pour lequel vous aurez opté (porte blindée…). Ce taux de TVA est le même pour tout le monde : particuliers ou entreprises, ces dernière pouvant toutefois la récupérer.

En revanche, le taux de la TVA est réduit à 5,5% pour les particuliers qui décident de faire appel à un professionnel pour procéder à la pose de son système de sécurité.


Demandez vos devis Alarme gratuits en 1 minute !

Share.